Michel nous a habitué à tous les records et bien en voilà encore un nouveau !

100 fois le Mont Ventoux

c’est tout simplement monstrueux.

Trois itinéraires d’ascension sont possibles pour le mont Ventoux :

  • Bédouin (sud) est la plus emblématique des ascensions et l’itinéraire le plus souvent emprunté par le Tour de France. À partir de la sortie du village, c’est 21,6 kilomètres et 1 610 mètres de dénivelé : facile jusqu’à Saint-Estève, la pente se durcit pour atteindre une moyenne d’environ 9 % pendant presque 10 km jusqu’au chalet Reynard. De là il reste 6 km avec des cailloux à perte de vue et souvent un vent violent dans les derniers kilomètres. Si les quatre kilomètres qui suivent le chalet Reynard sont moins pentus que dans la forêt, les deux derniers offrent en revanche un final redoutable. Depuis 2007, l’ascension dispose d’un chronométrage permanent qui permet à chaque cycliste de situer sa performance par rapport aux nombreux autres qui se mettent à l’épreuve sur cette ascension63.

  • Malaucène (nord) offre, malgré des passages à 12 %, une difficulté un peu inférieure à l’itinéraire sud, avec 21 kilomètres et 1 570 mètres de dénivelé, et on y est mieux protégé du vent.

  • Sault (est) est la plus longue mais la plus facile des ascensions, avec 26 kilomètres, 1 220 mètres de dénivelé et des pentes à 5 %.

(données Wikipédia)

Sachant cela, si on estime que notre Michel alias Miguel Guinardo a gravi chacune des montées à parts égales, vous imaginerez peut-être plus facilement ce que représentent 2286 km de montées ou 146 000 mètres de dénivelé (18 fois l’Everest).

Bravo Michel c’est énorme !!

Share This

Share this post with your friends!